Le clic: un acte citoyen?

L’anonymat d’internet a encore frappé. Depuis hier, une pétition circule sur la Toile. Elle demande à Jean-Charles Legrix de quitter ses fonctions de conseiller communal à La Chaux-de-Fonds. L’élu est suspendu de ses fonctions depuis le mois d’août, mais continue de toucher son salaire. Dès lors, une pétition citoyenne semble à propos. Dans les faits, c’est un peu plus compliqué.

L’objectif ici n’est pas de s’exprimer sur l’avenir de Jean-Charles Legrix. Ce n’est pas ce qui m’interpelle dans cette démarche. Ce qui m’a fait réagir en tout premier lieu[1], c’est le fait que la pétition n’est pas signée par son (ses?) auteur(s). Et pourtant, plusieurs centaines de personnes y ont ajouté leur nom. Sans savoir qui se cache derrière cette page internet et quelle est leur motivation. Un acte citoyen ou politique?

C’est là la force et la faiblesse d’internet. Il est tellement facile d’y créer une pétition, sur tout et n’importe quoi, et de récolter des noms, que plus personne ne s’interroge sur le sens de la démarche ou sur sa légitimité. Sortir sur la place Espacité armé de son stylo et de sa feuille de signatures, aller à la rencontre de la population, convaincre, expliquer, c’est autrement plus difficile, mais c’est aussi beaucoup plus pertinent.

Après la pétition sur la Toile, place à la page Facebook. Là encore, les auteurs restent sagement cachés. Et c’est encore plus facile. Un clic et on aime. Ça prend quelques secondes, pas même le temps de réfléchir à ce que signifie ce geste. Et bien à mes yeux, il ne signifie rien. Il n’a aucun sens politique.

Une consœur m’a fait remarquer ce matin que l’auteur du texte se réfugiait derrière le pseudonyme Madeleine D. Quelques secondes suffisent pour découvrir que deux personnes de ce nom habitent à La Chaux-de-Fonds. Deux dames qui n’ont rien à voir avec cette pétition. Voilà encore une question éthique qui a été oubliée au tournant.

Peut-être que ce sont là des questions que seuls les journalistes se posent. Dommage, parce que la démocratie, c’est autre chose qu’un clic anonyme sur un site.

Publicités
Cet article, publié dans Psychologie de cuisine, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le clic: un acte citoyen?

  1. Ping : Anonymat, pseudonymie et trolls dans la "démocratie" internaute. | Mille tableaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s