Peter et Neal réinventés

Bien souvent, quand une série baisse de qualité, la fin est proche. Rares sont les histoires qui ont su rebondir et retrouver leur première jeunesse. La saison 5 de White Collar[1] fait partie des exceptions. Si lors de leur quatrième année côte à côte, Peter et Neal n’ont pas forcément convaincu les fans, leurs dernières aventures sont sans doute les meilleures depuis l’épisode pilote.

La déception était de mise après une saison quatre ratée. Treat Williams n’a jamais convaincu dans le rôle de Sam/James. Apprendre qu’il était le père de Neal n’a été une surprise pour personne. Seul le cliffhanger était digne de la série. Il mettait les deux héros dans une situation inédite, avec Peter en prison et Neal en liberté.

La saison 5 ne s’est pas attardée sur cet emprisonnement surprise. Les scénaristes ont choisi d’utiliser ce prétexte pour remettre fondamentalement en question la relation entre l’escroc et l’agent du FBI. Tout au long des épisodes, les deux hommes s’éloignent irrémédiablement. Même si le ressort n’est pas entièrement brisé, la dynamique est profondément modifiée. Un changement salutaire, qui ouvre de nouvelles perspectives à une histoire qui risquait de tourner en rond.

Bridget Regan et Matt Bomer, un duo qui fonctionne à merveille.

Bridget Regan et Matt Bomer, un duo qui fonctionne à merveille.

Autre point fort de la saison, la guest star. Bridget Regan apporte à son personnage la crédibilité qui manquait au père de Neal l’année précédente. Certes, au fil des épisodes, on s’attend au tournant incroyable annoncé par la promo de l’épisode Live feed (5×10), mais l’événement est suffisamment bien amené pour ne pas être déçu. Certains face à face entre l’escroc et la jeune femme resteront dans les annales, à l’image de celui de la salle d’interrogatoire dans Taking stock (5×12). Même si j’apprécie Hillarie Burton et son personnage de Sara, Rebecca l’a remplacée avantageusement.

Un point noir toutefois. Si White Collar a toujours réussi ses Season finale, celui-là m’a déçu. Il ne faut que trente minutes pour terminer le fil rouge de la saison. Le dernier quart d’heure entame un nouveau chapitre, qui tombe comme un cheveu sur la soupe. Il est déconnecté du début de la saison. Certes, il met à nouveau en danger un des personnages, mais sans aucune explication, ce qui le rend peu crédible. À moins que Rebecca en soit la cause?

C’est d’autant plus frustrant que USA Network n’a toujours pas annoncé le renouvellement de la série, même si les voyants sont au vert[2]. L’attente se fait longue, et si cette fin devait être celle de la série, les fans auraient de quoi être déçus. Peter et Neal méritent mieux. En plus, une autre question reste sans réponse: mais où est donc passé Satchmo?

Publicités
Cet article, publié dans Télévore, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s