Lettre à mon assureur maladie

Rien à ajouter. Tout est dit.

Le monde selon Lucille

Cher assureur maladie,

Toi qui m’accompagnes tout au long de ma vie, depuis mes premières rages de quenottes jusqu’à mes derniers rhumatismes.

Toi qui depuis de longues années m’enjoins à effectuer la délicate pesée entre mon risque d’attraper toutes les crèves qui passent et ma réticence à ne pas trop te remplir les poches.

assurance4Toi qui m’écris régulièrement des lettres « type » empreintes de cordialité pour me faire signifier que tu ne paieras pas pour ci ou pour ça, parce que ci et parce que ça… En ponctuant ton diktat de ce fameux charabia bureaucratique à grande vertu anesthésique destiné à endormir chez l’interlocuteur toute velléité de comprendre et d’argumenter.

Toi, mon assureur maladie adoré, tu viens me glisser à l’oreille par ta propagande « discrète », que tu ne veux pasque ça change le 28 septembre prochain. Que c’est bien ainsi. Et tu me jures tes grands dieux que…

View original post 565 mots de plus

Publicités
Cet article a été publié dans Psychologie de cuisine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s