Au nom de Dieu ou au nom de Rien?

Depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, j’ai lu beaucoup de gens vanter les mérites de l’athéisme comme solution à la violence et à la folie du monde. C’est un peu paradoxal si on considère que ces messages, postés sur Facebook ou Twitter, sont eux-mêmes extrêmement dogmatiques. Je ne pense pas que ce en quoi on croit a de l’importance pour être quelqu’un de bien.

Pour cesser de fustiger les religions, il convient à mon avis de repenser sa façon de percevoir l’athéisme. À mes yeux, un athée n’est pas quelqu’un qui ne croit pas en Dieu. C’est quelqu’un qui croit que Dieu n’existe pas. La nuance est de taille. Je suis moi-même athée, et profondément convaincue de la non-existence d’un être supérieur, quel que soit le nom qu’on lui donne. Mais je n’ai aucune preuve de ce que j’avance.

Bien des athées répondront que la science prouve qu’il n’y a aucun Dieu. Celui qui affirme une telle chose devra écrire Science avec une majuscule, tout comme Dieu, parce qu’il croit en la Science comme d’autres croient en la Bible. Ce que prouvent les découvertes scientifiques, à Religionmon avis, c’est que le monde n’a pas été créé comme le raconte la Genèse. Ça ne démontre absolument pas la non-existence de Dieu. En fait, ne pas croire en Dieu, c’est une profession de foi comme une autre.

Chaque religion a son livre sacré. Un livre sacré qui poursuit deux objectifs: expliquer le monde et son origine, et décrire des comportements acceptables pour vivre ensemble. En tant qu’athée, je comprends le monde qui m’entoure au travers du regard des sociologues, des philosophes, ou simplement des discussions au Café du Commerce. J’explique l’origine du monde par le travail des historiens, des archéologues et des paléontologues. Quant aux comportements acceptables, je les trouve dans les lois, l’éthique et mes compétences sociales.

L’immense avantage de mes références sur un livre sacré, de mon point de vue, c’est qu’elles ne cessent jamais d’évoluer. De nouvelles découvertes scientifiques remettent sans arrêt notre perception du monde en question. Le Droit évolue au fil du temps, en abolissant l’esclavage, en donnant le droit de vote aux femmes ou en protégeant les enfants. Parfois, ces changements se font dans la douleur. Parfois, la loi part dans la mauvaise direction, en interdisant la construction des minarets, par exemple. Ces erreurs de parcours ne sont pas dramatiques, parce qu’un jour, demain ou dans cent ans, on pourra réécrire le texte et corriger nos errances.

Ça ne veut pas dire que les athées sont libres de tout dogmatisme. L’extrémisme est le propre d’une minorité dans la plupart des religions. Si on considère l’athéisme comme une forme de croyance, nous gardons à l’esprit que nous ne sommes pas à l’abri d’une dérive intégriste. Je crois que Dieu n’existe pas. Libre à vous de penser le contraire. Nous finirons par savoir qui a raison. Le plus tard possible.

Publicités
Cet article, publié dans Psychologie de cuisine, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Au nom de Dieu ou au nom de Rien?

  1. Qu’est-ce qui t’attriste autant pour écrire cet article aujourd’hui ? Que des hommes puissent tuer d’autres hommes au nom de Dieu ? Je te rassure, cela attriste aussi les croyants.

    J'aime

    • pikatchoune dit :

      Oui et non. Ce qui me gène, c’est de lire les commentaires de gens qui se pensent meilleurs que les autres sous prétexte qu’ils sont athées. Comme si aucun athée n’avait jamais tué qui que ce soit.
      Et à se croire supérieur, on tend à diaboliser l’autre. Il y a un nombre gigantesque de croyants de toutes les religions qui n’ont jamais tué et ne tueront jamais au nom de leur Dieu. Qui vivent leur foi dans le respect de celle des autres. C’est important de s’en souvenir et de le rappeler.

      J'aime

      • Juste ! Et ces prétendus athées, le sont-ils vraiment ? S’ils refusent un Dieu qui leur demande un effort, ne sont-ils pas esclaves d’autres dieux comme le fric ou le pouvoir ?

        J'aime

      • pikatchoune dit :

        Je n’ai pas écrit cet article pour me faire attaquer sur mes convictions. Je suis athée, ça ne veut pas dire que je cours plus après le fric ou le pouvoir que n’importe quel croyant.
        L’objectif ici n’est pas de remplacer la cathophobie ou l’islamophobie par de l’athéophobie.

        J'aime

  2. Loin de moi l’idée de t’attaquer personnellement, ni de faire de l’athéophobie. Je parle des mêmes gens que toi, ceux « qui se pensent meilleurs que les autres sous prétexte qu’ils sont athées ». Je ne dis pas non plus que les croyants ne courent pas après l’argent ou le pouvoir (surtout dans l’Eglise catholique). Au final, c’est bien la sauvegarde du respect de l’autre et de ses convictions qui est en jeu.

    J'aime

    • pikatchoune dit :

      Je grince des dents en lisant la parenthèse. Certes, l’Eglise catholique est organisée selon une hiérarchie, donc avec une certaine notion de pouvoir que ne connaissent pas les protestants. Je ne pense pas que le croyant catholique soit plus assoiffé de pouvoir et d’argent que qui que ce soit d’autre.
      Par ailleurs, l’Abbé Pierre et Mère Thérésa étaient aussi catholiques…

      J'aime

      • Oui, ou encore soeur Emmanuelle. Si je me permets cette remarque, c’est que je suis moi-même catholique romain convaincu et engagé. Et l’on est souvent plus critique envers les siens.

        Mais j’ai l’impression que mes idées et convictions sont mal exprimées et du coup mal interprétées. Je vais donc m’arrêter là, car comme tu le dis ce n’est pas le but de ton article. Peut-être essayerai-je de te répondre d’une autre manière, une autre fois.

        Autour d’un café, qui sait…

        J'aime

  3. Alexandre Houlmann dit :

    Très bel article auquel je voudrais apporter ma pierre. Libre a chacun d’avoir sa croyance et je pense qu’être athée en est également une et je respect cette croyance comme toutes les autres même si je ne la partage pas. À ce respect, il faut cependant apporter une nuance de taille. Aucune croyance qui ne met l’homme et son intégrité au centre, ne mérite le respect et doit à ce titre être combattu avec vigueur. C’est l’un des messages des énormes rassemblements populaires de ces derniers jours.
    Je souhaite rappeler que si nous pouvons aujourd’hui nous réclamer de la liberté de l’égalité et des droits de l’homme, ceci ne tombe pas de rien. C’est en effet un long cheminement induit par la pensée de la civilisation judéo-chrétienne et en particulier par le message du christianisme, qui a amené les sociétés occidentales là ou elles en sont. Certes cela ne s’est pas fait sans mal et sans errance, mais les fondements sont là qu’on le veuille ou non. Et c’est l’action de l’Église (au sens large) qui au cours des 20 derniers siècles en a été un acteur majeur. Relisons l’histoire et rappelons-nous ! Ce sont les églises et en particulier l’Église catholique qui a en sont seins un énorme réservoir de personnes qui font le choix du service aux autres qui est à l’origine de la création des hôpitaux, des écoles, des universités, des bibliothèques, des homes pour personnes âgées. etc., etc. C’est donc tout le système éducatif et social dont nous jouissons aujourd’hui qui est issu de cette pensée qui met l’homme au centre (en particulier les plus faibles) et qui considère l’Homme comme inaliénable. Ce n’est pas pour autant que cette institution à toujours fait tout juste, elle est humaine. Elle a même eu des moments de dérive certaine. Mais gardons à l’esprit tous les apports lorsque nous jetons un peu rapidement le bébé avec l’eau du bain. Ils sont les fondements de notre civilisation et leur meilleur garant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s